Shiretoko ou la fin du monde

  • ©Marcela Meirelles Martins
  • ©Marcela Meirelles Martins
  • ©Marcela Meirelles Martins
  • ©Marcela Meirelles Martins
  • ©Marcela Meirelles Martins
  • ©Marcela Meirelles Martins
  • ©Marcela Meirelles Martins

En langue aïnou, Shiretoko veut dire “la fin du monde”, “la fin de la terre”. Et le nom résume parfaitement mon ressenti. Je me trouve au bout du Japon – dans un des endroits les plus préservés et sauvages du pays – entourée d’une nature exubérante. Des montagnes imposantes qui tombent dans la mer, les sommets encore enneigés. Une mer grise, froide, une mer du nord. Une mer qu’on respecte.

À la rencontre des orques

J’ai pris un bateau à Rausu. Il faisait très froid, on voyait le brouillard arriver petit à petit et la météo annonçait de la pluie. Après une heure sans rien apercevoir, les premiers orques sont arrivés. Une maman et son petit.  C’était un pur moment de bonheur! Pas du tout timides, ils se sont laissés rapprocher… Le vent, le froid glacial, les doigts qui congèlent, tout est vite oublié en présence de ces animaux. Et la pluie? Elle a attendu sagement que notre bateau arrive au port…

2 Comments

  1. Vanessa Fioravanti says:

    Muito lindo Marcela! Deve ter sido um momento muito especial!!!

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

error: Alert: Content is protected !!
%d bloggers like this: